Document sans titre
Visitez RubberNurse
entièrement
reconstruit

La rivière sans retour

Quel mecnana n'a pas rêvé d'être la star putain d'un jour.
Star PUTAIN, enlevée au saloon
par une Maîtresse devenue pour l'occasion :
Robert Mitchum…


Le "HOME" viril et tonitruant de l'acteur tape dans la tête de nos salopes qui cherchent à viriliser leur Maîtresse en Femmemec Nous savons toutes à quel point, nous FEMMEMEC, les midinettes des pays occidentaux ont rêvé sur ce film :
"La rivière sans retour"
le rôle de la gourde admirative des valeurs traditionnelles ne sied-il pas parfaitement à nos salopes mâles qui se gaussent. C'est avec une âme de bonniche que nos chiennes de MECNANA s'enveloppent dans la fameuse chimère du devenir
Star Putain, puis "putains à domicile" "esclave à vie".


Dans l'esclave à vie l'homme ne tente-t-il pas un retournement de l'exploitation de la femme ménagère. Quelle que soit la place de la femme, ils en rêvent alors jouons !

La Star prise en poids par la dominatrice virilisée, la star laissant tomber son phallus dans la boue, ses escarpins…


Ce phallus qui ne l'avait jamais quittée. Chaussée de ses escarpins de lamé rouge, elle s'était battue pour survivre aux Indiens.


Elle avait vaincu la rivière "Mère mort" d'un moment.


Il, son "ELLE" intérieure abandonne enfin ses forces Pour chausser des charentaises de bonniche…

Mais seulement et symboliquement auprès de celle qui a tout compris.
Il m'arrive souvent de jouer avec mes Mecnanas. Je les habille de rouge, J'encercle leur cou d'un boa, J'étrangle leur taille d'un corset victorien.
Ils deviennent M. Monroe et moi le spectateur du saloon.…
Et quand ils chantent faux paff... la cravache…
Mais je préfère souvent, les laisser putes.
Et, être la "FemmeMec" abusive profitant de leur faiblesse...

 

 

_______________________________________

Copyright "Maitresse Francoise"