dominatrice paris bondage latex

Dominatrice Paris Maitresse Francoise
Latex Rubber Bondage

Dominatrice Paris Maitresse Francoise
Latex Rubber Bondage

Je suis une Dominatrice Paris, Maitresse Paris rubber, Possédant un fabuleuse garde robe latex et toutes sorte de materiel rubber contrainte. Educatrice Francoise, bienvenue dans le monde erotique du donjon de la Maitresse dominatrice Paris qui est fetish fetiche. Pour bondage cuir, latex. jeux de roles Doctoresse impitoyable, Maitresse encagouleuse, la dominatrice Paris bondage pratique les lavements, sm et domination ainsi que le fessées.Vous revez d etre aux pieds de la dominatrice Paris qui est une maitresse pour hom a dominer soumis, esclave Mon talon aiguille tel une bite avalee dans votre bouche. Vous, en suspenssion englouti dans mes sacs de cuir et de latex de ruber. Je suis une dominatrice Paris latex. Vous venerez ma cuissarde comme une deesse sacree. pour Interrogatoire autoritaire, militaire, electricite ! Travestis, feminisation en devenir femme, soubrette, sissy, rubber doll, putain, Votre anal-ite sera satisfaite Maitresse Dominatrice Paris fist fuck. Soumis a ma discipline, a mon gode ceinture. Severe , je pratique l humiliation, punitions corporelles, le fouet, les pinces, la privation sensorielle, le controle de la respiration, face sitting, fessees, canne anglaise, cravache, martinet
voyage cosmique
Mise à jour le 14 Octobre 2018

ATTENTION !
Ce site est réservé aux majeures de plus de 18 ans ou de plus de 21 ans suivants les états. En cliquant sur les boutons vous déclarez être majeur et vous prenez conscience que de ce site contient des textes et des images susceptibles de choquer certaines sensibilités. En ne respectant pas cet avertissement ci-dessus vous obtenez l'accès du service par une fausse déclaration.

Dominatrices, soumis modèloes avaient plus de dix-huit ans lorsqu'ils furent photographiés.

J'accepte


Dominatrice Paris
Et j'entre dans le donjon de la Dominatrice

Dominatrice Paris, Rubber latex fatal Mistress, welcome in my fully equipped dungeon in the heart of Paris, for the leather or latex bondage. Merciless doctor, cowler, suspender, opener of male vaginas practicing the enemas, bondage and the dominion under all its forms. You dream to be at Dominatrice Paris foots. Submissive, slave is your fetish. My stiletto heel, such a cock swallowed in your mouth. And your body will be suspended or gobbled up in my leather or inflatable latex bags. I am a latex misstress You will worship my high tightlates or leather boots as a sacred Goddess. Our role-playing games? Governess role-play, authoritarian, military interrogation scenes, electroplay, sissy training, maid, rubber doll, whore training, Your anal passion will be satisfied because I fist-fuck. Whatever are our role-plays, you will be submissive to my discipline, to my strap-on.The Maitresse Paris DOMcosmic travel

English spoken

Last update 14th of October 2018

WARNING !
This site contains material of an ADULT nature  If you are minor, or are offended by such material,
By entering you are confirming that you are legally entitled to view such material in your state or your country.

All models were at least 18 years old when they were photographed.
Custodian Of Recors (18U.S.C. Section 2257

I accept

Dominatrix Mistress Francoise Paris Perversion Empress

I enter in the dominatrix Dungeon

" Quand un égaré comprend qu’il doit rebrousser chemin, il n’est pas loin d’avoir trouvé la voie ! "
( Proverbe chinois)

Dominatrice pas sadique, mais masochisante terme deleuzien

 

A propos du Divin Marquis, beaucoup de dominatrices, à mon grand regret, se prétendent tour à tour fille de Sade, ou tout simplement sadiques. Elles ont tort. Sade n'était pas sadique, il démontrait la cruauté, ils dénonçait l'Eglise qui, comme aujourd'hui avait des représentants, moines à l'époque, curés, ou évêques aujourd'hui , qui violent, violaient des enfants. L'actualité avec la visite du Pape en Irlande le démontre. Il aura donc fallu plusieurs siècles pour que l'église et ce nouveau pape reconnaissent dénoncent ce que Sade démontrait
A l'époque où les nobles comme lui n'allaient jamais en prison, c'est pas pour une fumette ou encore une fessée qu'il aurait refilée à une gamine qu' il fit 30 ans de prison. Revolutionnaire, puis anti- révolutionnaire ayant toujours échappé par miracle à la guillotine, Il dénonçait les injustices, les violences celles du clergé celles des grands nobles dirigeants de l'époque.
Visonnaire, avant même que des pauvres filles le vivent il dénonçait le sadisme des couvents des Magdalene sisters et Sœur Bridget (en voila une sadique). Il dénonçait celles de son époque, elles ont toujours existées, quand j'étais enfant la soeur jumelle Bridget était la directrice du pensionnat religieux où j'ai passé une partie de mon enfance.
Un grand homme de lettres m'a dit un jour :
"bien avant mister Freud Sade avait tout compris la vérité n'est au affichée au grand jour, elle est au fond des abysses"
Sade non sadique, mais qui décrit le sadisme
A une époque où la religion était toute puissante, Sade décrit les viols dans les monastères. Lorsque Sade fait parler le
moine Clément, il écrit "Il est parfaitement inutile qu'une jouissance soit partagéee pour être vive [...] pour rendre cette sorte de plaisir aussi piquant qu'il est susceptible de l'être (donc viol), il est au contraire très essentiel que l'homme ne jouisse qu'aux dépends de l'autre. Sade décrivait le Sadisme, ridiculisait la religion, il nommait la vierge Marie "La putain de Jerusalem".
Alors pour nous dominatrices, comment pour vous nous nous dire sadiques ?
autrement qu'en disant que théâtralement, nous jouons à l'être. Nous ne le sommes pas. Nous mettons en scène un théâtre sadique pour la jouissance de l'autre. L'autre qui a tant révé, le temps d'une heure, d'un jour d'être Justine enfin...

C'est l'histoire d'un masochiste exhibe comdamné à mort.
Histoire relaté par Michel Foucault

Dans le pire des cas, un masochiste se prépare à la renaissance. C'est l'histoire vécue par François Billard. Ce masochiste exhibitionniste monte au supplice en habit de grand deuil chaussé d'escarpins neufs, frisé et poudré à blanc. Il rectifie l'ajustement de l'écriteau accroché à sa poitrine afin que le public prenne pleinement connaissance de son infamie .
Michel Foucault : Surveiller et punir

Les goûts amoureux de Sacher Masoch

Les goûts amoureux de Masoch sont célèbres : jouer à l’ours, ou au bandit ; se faire chasser, attacher, se faire infliger des châtiments, des humiliations et même de vives douleurs physiques par une femme opulente en fourrure et au fouet ; se travestir en domestique, accumuler les fétiches et les travestis ; faire paraître de petites annonces, passer « contrat » avec la femme aimée, au besoin la prostituer.
Deleuze, Gilles. Présentation de Sacher-Masoch: Le froid et le cruel

Et vous quels sont vos goûts ?


Don Juan de Kolomea Leopold Von Sacher Masoch

préface d'Elisabeth Lemirre et de Jacques Cotin...

Qu'est ce que le masochisme peut  avoir de commun avec le Don  Juanisme ?
Don Juan multiple à l'infinie ses conquêtes  amoureuses..  La force la puissance désirante de Don Juan çà n'est pas celle  d'une femme en particulier mais de la féminité. Chaque femme incarnerait une parcelle  de
cette  féminité.  Masoch est l'inverse même  du Don Juanisme,  il cherche tout  dans une seule femme.  Chez Masoch la femme correspond à un type particulier  de paysage..   Femme paysage,  le paysage en question  chez  la femme  adorée par Masoch  c'est la plaine, la plaine du Nord ou  de l'Est.  C'est à dire la nature sans borne l'espace sans confins de la plaine froide, fascinante, effrayante. La plaine  est recouverte de neige comme un manteau de fourrure étincelant.  Elle est la plaine indéfinie, lieu des bêtes féroces de la sauvagerie  et pour lui, Masoch comme lieu de férocité recouvert par la neige de scintillement  diamantin de la neige, qui est  à la fois beau, attirant, froid glacé.   Et qui correspond au mode  d'être de la Dominatrice. Intéressant d'ouvrir l'étendu du désir au paysage,  que le désir masochiste  a son paysage  et le paysage privilégie par Masoch c'est la vaste plaine.  L'idée d'une femme paysage c'est-à-dire  autant  la femme qu'un certain type de paysage  et la plaine sont imprégnées  de "masochisme".   La grandeur   de Masoch écrivain  c'est d'engendrer non pas simplement  des  individus des personnes, Mais d'étendre cela au non humain au paysage.   Comme si la nature devenait partie intégrante de l'univers masochiste et encore une fois dans sa vision de la plaine  qu'il perçoit comme le corps de la femme. Il perçoit les attributs fétichistes  la neige serait  la fourrure de la plaine.  La femme peut  devenir bête féroce.  Dans Masoch  le Don Juan ne correspond  en rien à celui de Mozart  ou de Molière.  Il n'est attiré que par les femmes mystérieuses inaccessibles hautaines fascinantes, voire terrifiantes, Comme  peut  l'être la plaine peuplée de bêtes sauvages... Et ce qu'il y a de très intéressant, c'est que la femme n'est pas seulement déifiée  en sultane  ou en amazone,  la femme devient  le monde, la nature...
élément de la nature exprime par femme paysage.  "Son cœur était comme ces fleurs qui ne s'épanouissent qu'à l'ombre".  Par cette façon  précise de
 l'exprimer, il en a fait un système esthétique que nous nommons le masochisme.    Ce qui est aussi intéressant,  c'est que la Mère occupe toute  La Scène du masochisme,  l'image et la présence  du Père est complètement  exclue  de La Scène et c'est la Mère qui doit exister seule à travers la Dominatrice, c'est mise a mort du Père et de sa loi comme  une façon de le mettre  à mort en  soi.
Grâce au jeu de soumission et d'humiliation que l'Homme reçoit  de la part de la femme Mère qui contribue à briser en lui une certaine  image  de l'Homme.  Et la seule autorisée qui est celle du Père qui continue  à exister dans l'esprit de  l'Homme adulte l'image du Père, du fait de la toute puissance de la Dominatrice,  donc  de la Mère qui exclue l'image du Père et
participe  à faire mourir le Père dans l'esprit et dans la chair du masochiste
l'image de l'Homme paternaliste qui est contenu dans chaque  homme.   Et c'est là ou l'on rejoint le tantrisme comme une sorte de rituel de libération qui serait de se libérer  d'un poids culturel  énorme.   L'image du Père en l'Homme le paternalisme  ou plus exactement  contribuer à libérer le maso de la loi du Père, parce que celui ci devant  tout entier  s'abandonner et s'assujettir à la Déesse  Mère.

dominatrice paris rubber controldominatrice Paris controle de la respiration

Controle de la respiration - inflatable - heavy rubber
Entre les mains de la Dominatrice
Vous choisissez votre rêve et vous vous embarquez pour une heure, ou un jour nous quittez l'antre de la dominatrice à Paris vers le cosmos. En état de méditation vous vivez les rêves les plus fous. Vous êtes surveillé en permanence par la dominatrice Paris. Elle tient le cordon de votre vie, vous respirez sous son contrôle. Elle guide de votre voyage intérieur. Enserré dans le latex, prisonnier vous vous promenez au gré de vos rêves. Les rêves dont vous êtes le seul maître et dont le chef d'orchestre est votre dominatrice Paris. Elle veille, écoute, elle est là, protectrice enveloppante.  Votre respiration est entre ses mains, Vous vivez comme un fœtus. 


     Marylin      

 
Le rêve secret de Georges, c’est de lui ressembler. Georges est grand, très grand, musclé, large d’épaules, brun, fort comme un turc.
            Il était jeune ado lorsqu’il a vu la belle Marylin dans la « Rivière sans retour ». A peine sorti de l’enfance lorsqu’il a vibré pour son idole, la chanteuse de cabaret enlevée par le beau mec qu’était Robert Mitchum. Halluciné lorsqu’il a vu la belle, abandonner ses escarpins phalliques en lamé rouge dans la boue, pour appartenir corps et âme à un macho.
            Ce que cherche Georges, c’est que je transforme l’ours des cavernes en star blonde platine. Et là, y’a du taf ! Je commence à l’habiller, un corset rouge, des bas résille. Il a apporté des escarpins en lamé rouge à sa taille. Je le maquille, lui pose sur la tête ma plus belle perruque platine. Et je lui mets une guitare entre les mains. Marylin est là, euh... enfin presque.
Je commence à le faire chanter, gratter la guitare...
            — Maîtresse, puis-je vous demander une faveur ? Vous n’auriez pas un ami qui pourrait intervenir entre nous ?
            — Tu veux te faire dominer par un homme ?
            — Je voudrais bien Maîtresse !
            — Je connais un Black qui domine les homosexuels. Je peux essayer de le joindre.
            — Oh oui ! Maîtresse s’il vous plait !
Ses yeux roulent comme des billes dans ses orbites ! Je le regarde, amusée.
J’appelle le Black... Il me répond :
            — Je peux venir mais j’ai un esclave à ma pogne, si je peux venir avec lui, pas de problème. Je dois finir de lui mettre sa raclée, cela sera parfait chez toi.
Le couple hétéroclite arrive. Marylin est assise devant, sur la table, jambes croisées perruque en bataille. Le mascara commence à couler. Elle cramponne toujours sa guitare.
Le Black arrive. Il est accompagné de son esclave homo, genre cuir, apparence très masculine. On lit sur le visage de l’esclave cuir, le dégout : cette tapette de Marylin se fait dominer par une femme.
Le couple part vers l’autre pièce et le Black continue sa séance. Slack ! slack ! on entend des menaces terribles, des coups de fouet cinglants, des cris étouffés. Pour sûr, le pédé mâle s’en prend plein la gueule.
Marylin est complètement affolée. Je suis obligée de la rassurer.
            — Mais non, t’en fais pas un bon dominant est à la mesure de son partenaire. Je suis là, il ne va pas te massacrer.
Surréaliste de voir Georges, le monument, le gros éleveur de la Creuse habitué à porter ses veaux à bout de bras, baraqué comme un camion, transformée en chanteuse de cabaret, les muscles saillants sous le décolleté, mais tremblant de peur à l’écoute de la séance qui se déroule de l’autre coté. Georges est vraiment dans la peau de Marylin, femme fragile et innocente.
Le maestro Black en termine avec son maso cuir pédé mâle. L’encuiré repasse devant nous et jette un regard méprisant sur Marylin. Il la juge, alors que la veille, lui-même se faisait fister sur le bar du Keller. Pour lui, Marylin est une pauvre larve, une catin lubrique qui se laisse dévoyer par une femme. Marylin jouit-elle de ce mépris ?
Il existe un fossé d’hostilité, une sorte de discrimination entre les homos virils cuirs et les homos travestis. Mon ami philosophe Philippe Guénin m’a toujours dit que les premiers attendent que leur maître de séance incarne la puissance et l’autorité phallique du Père, tandis que les seconds, leur horizon phantasmatique de domination est celui de la Mère : ils deviennent les enfants soumis d’une dominatrice qui les métamorphose en femme. Ce ‘’devenir femme’’n’est pas d’ailleurs sans ambigüité idéologique, car le soumis travesti cherche souvent à incarner, de la façon la plus caricaturale, le rôle de la bourgeoise salope, de la putain, ou de la bonne.
Le master Black voit Marylin terrorisée, pâlie sous le maquillage. Il comprend à la seconde qu’il ne doit pas agir avec la poupée lubrique comme avec l’encuiré. Il est doux, calme, la rassure. Il la complimente sur sa tenue, son maquillage, lui dit qu’elle est excitante !
            — Dis-moi salope, ainsi vêtue tu vas faire bander tous les cowboys du saloon. Vas-tu te faire baiser ?
            — Si Maîtresse l’exige...
            — En attendant demande à ta maîtresse qu’elle t’ordonne de sucer ma grosse bite !
            — Maîtresse... Maitresse, je suis là pour obéir, vous faire plaisir. Un mot de vous j’exécute !
            — Suce, chienne !
La grosse queue du master pénètre la bouche gourmande de Marylin. Elle se prend le foutre en pleine gueule.  Elle repart épanouie. Heureuse de vous avoir fait plaisir et de vous avoir plu, Maîtresse !
Françoise Maîtresse2
A suivre sur Amazon Kindle

En exergue de sa présentation de Sacher Masoch Gilles Deleuze cite Dostoïevski Humiliés et Offensés.
« C’est trop idéaliste... et, de ce fait, cruel. »
Es-ce par hasard ? bien sur que non. Et l’on pourrait disserter longtemps sur la cruauté du couple, masochiste / masochisant.
Et pourquoi le sadique et le masochiste ne peuvent former un couple, comme dit Deleuze « l'un ou l'autre fuit ou l'un ou l'autre périt ».
Deleuze nomme celle qui prend le rôle de la dominantrice une « Masochisante ».

dominatrice militaire paris


En vente sur Kindle Amazon Françoise Maîtresse 2
Francoise Maitresse 2 sur Amazon
Douée des qualités d'une sorcière, intuitive, j'entends les non dits.

Anima au Donjon de Dominatrice Paris

Anima a 13 ans lorsque, au cours d’une kermesse de banlieue, il se perd dans une allée déserte. Au bout de celle-ci, surgit soudain une jeune fille portant des cuissardes  d’un rouge flamboyant : « Dans mon souvenir, les cuissardes pelliculaient les cuisses de mon ensorceleuse… Elle se tourna vers moi et me regarda longuement. Vertige, mes yeux rivés sur le cuir en feu… »
Maîtresse Françoise, en experte de l’inconscient, insiste : « Le fait qu’elle soit dans cette allée entièrement vide, n’as-tu pas l’impression d’avoir basculé, traversé un couloir dans un monde parallèle,
d’avoir voyagé ailleurs ou encore d’avoir vécu, comme tu le dis toi-même, une apparition ? »

La chienne de la dominatrice Paris

Mise à jour le 12 août 2018

blog Dominatrice Paris


L'enlèvement de Sabine

Pour Sabine, tout a commencé par L’Enlèvement des Sabines de Nicolas Poussin vu au Louvre. Depuis, il court de musée en musée en quête de rapts. De Füssli à Rubens, aucun ne lui échappe. Et il se retrouve, enfin enlevé, immobilisé et bâillonné sur la table de bondage du donjon. Il va falloir téléphoner à sa femme pour lui demander une rançon. Qu’elle refusera évidemment de verser, laissant la pauvre Sabine aux mains sadiques des « infirmières psychiatriques complètement dingues » qui le tiennent en otage.

Bondage cuir et latex
Controle de la respiration

Un voyage
Pour se fondre dans l’exil intérieur, il a besoin d’être complètement immobilisé. Avant de l’enfermer, je prends soin de percer son cul avec un gode en chrome électrifié. Je ligote ses couilles. Je lui mets des pinces aux seins. Puis je l’encagoule. Et je le bâillonne. Il est alors enfermé et sa vie Il la choisit, elle tourne à l'envers comme dans un bal musette.

Dominatrice Paris bonde son esclave

Puis en position gyneco prête pour les godes-ceinture
total enclosur par Dominatrice Paris
Dans l'inflatable pour une longue dérive au milieu des étoiles,
là où le cerveau et le corps sexué ne font plus qu’un

voyage spacial par dominatrice Paris


France Culture Mauvais genres l'émission de François Angelier
Entretiens avec Céline du Chéné dans trois émissions
« Le crépuscule des sous-dieux : figures du savant fou de Frankenstein à Norbert Wiener »,
Mauvais genres, France Culture, 28 septembre 2013
Sur Les femmes fatales Le 19 octobre 2013
Samedi 16 novembre à propos de Sacher Masoch
L'AMOUR - FOUET ou le monde masochien :
toujours dans l'emission de François Angelier Mauvais genres.

Ci-dessous Anima la jument dans la sissy room travertie avec de vrais faux seins corsetée bottée

rubber doll


© Maitresse Francoise - Tous droits réservés, reproduction interdite. Les pseudonymes Françoise Maîtresse et Maîtresse Françoise, Le développement, le référencement y compris les balises "Meta" sont protégés par un dépôt légal, toute reproduction même partielle est interdite sous peine de poursuites pour violation des droits d'auteurs et de la propriété intellectuelle.

domination paris

Maitresses Dominatrices Fetish

dominatrices

Maitresse Dominatrice